Choose your location to get a site experience tailored for you.

Remember my region and language settings

Etude BCG - Jeunes LGBT et inclusion dans la sphère professionnelle : Encore 1 jeune LGBT sur 3 pense qu'être out peut le désavantager dans sa carrière

A quelques jours de la journée internationale de lutte contre l’homophobie, le Boston Consulting Group (« BCG ») lance son baromètre sur les étudiant.e.s et jeunes diplômé.e.s LGBT et le monde professionnel, pour la troisième année consécutive.

PARIS—Cette année, l’étude a été réalisée en parallèle sur trois grands bassins d’emplois européens : France, Allemagne et Royaume-Uni. Alors qu’1 répondant français sur 2 considérait le coming out en entreprise comme un désavantage potentiel pour leur carrière en 2015, ils ne sont plus qu’1 sur 3 cette année. Pourtant 45% des répondants français pensent que les entreprises françaises sont en retard sur leurs voisines européennes. Face à ce défi, ce baromètre identifie des politiques RH à mettre en place et à rendre visible pour mieux répondre aux attentes des jeunes.

Le BCG publie aujourd’hui son troisième baromètre sur les perceptions qu’ont les jeunes LGBT du monde professionnel. Pour la première fois ce baromètre a été réalisé dans trois pays simultanément (France, Allemagne, Royaume-Uni).

Une situation qui peut encore s’améliorer

Dans les trois pays, encore 1 répondant sur 5 n’est pas out au travail. La proportion est la même auprès de leur famille, alors qu’ils sont moins de 5% à ne pas être out auprès de leurs amis. En France, ce résultat a peu évolué en trois ans.

Au quotidien, si la plupart des LGBTs sont out auprès de certains de leurs collègues, un répondant sur 2 n’est toujours pas serein à l’idée de répondre à une question de son manager sur son couple.

Par ailleurs, encore 1 répondant français sur 4 ne serait pas à l’aise à l’idée de refuser un projet dans un pays où l’homosexualité est criminalisée (contre 1 sur 3 en 2015).

De réels progrès chez les entreprises françaises, mais un déficit d’image important

Alors qu’un répondant français sur 2 voyait le coming out en entreprise comme un désavantage pour sa carrière en 2015, ils ne sont plus qu’un sur trois en 2017. Une baisse de 20% qui témoigne d’une évolution positive de la culture de diversité au sein des entreprises françaises.

Cependant, cette amélioration ne se traduit pas encore de manière positive en France, car si 25% des répondants considèrent qu’être out en entreprise est un avantage (vs. 14% en 2015), cela reste significativement en deçà de nos voisins européens : 40% au Royaume-Uni et 46% en Allemagne.

« Il est très encourageant de constater que les jeunes LGBT ont moins d’appréhension à assumer leur sexualité dans le cadre professionnel. Cependant, ils demeurent moins convaincus des bénéfices d’un coming out en entreprise. Au BCG, nous pensons que l’important est avant tout que chacun puisse être lui-même au quotidien, sans être perturbé par des problèmes personnels.» explique Gontran Bagard, responsable du réseau LGBT du BCG à Paris.

De plus, les entreprises françaises subissent encore un déficit d’image par rapport à leurs voisines européennes. En effet, seuls 25% des répondants français pensent qu’elles sont en avance sur les autres pays en matière de diversité LGBT au travail. Ce chiffre s’élève à 45% en Allemagne et 70% au Royaume-Uni.

Des attentes importantes vis-à-vis des entreprises, et des leviers qui existent

Certains secteurs souffrent encore d’une image négative. La finance et l’industrie sont des secteurs où les jeunes LGBT sont moins enclin à être out. Un répondant sur deux n’est pas prêt à être out dans l’industrie, et cela s’élève à 2 sur 3 en finance. Parmi les secteurs perçus comme les plus gay-friendly on retrouve le secteur public et les médias/culture.

Tous secteurs confondus, au moment de choisir entre deux offres, les répondants estiment qu’une culture « LGBT-friendly » est aussi voire plus importante que le prestige de l’employeur. En ce qui concerne les lesbiennes, c’est un critère qui surpasse même le salaire.

Le baromètre identifie enfin les actions que les jeunes attendent en priorité de la part des entreprises : l’intégration aux valeurs de l’entreprise, la garantie de ne pas avoir à travailler dans un  pays hostile aux LGBT, l’égalité dans les avantages entre LGBT et les hétérosexuels, et la signature d’une charte, sont les quatre facteurs les plus importants pour les  répondants.

« Il est intéressant de constater que les attentes des étudiants se concentrent sur des actions qui relèvent de la politique de ressources humaines des entreprises. Ainsi, les entreprises peuvent dès aujourd’hui prendre des mesures efficaces pour améliorer leur politique en matière de diversité et d’inclusion, et bon nombres d’entre elles le font déjà.

On remarque par exemple que le club des signataires de la Charte d’engagement LGBT de l’Autre Cercle, grandit d’année en année. Le BCG est très fier de l’avoir signée en janvier dernier » souligne Jean Mouton, directeur associé senior au Boston Consulting Group.

Méthodologie: Le Boston Consulting Group a réalisé cette enquête via un questionnaire auto-administré en ligne, entre mars et avril 2017 auprès de 1636 répondants ou étudiants jeunes diplômés répartis sur trois géographies européennes : France, Royaume- Uni / Irlande, Allemagne / Autriche.

Découvrez les résultats du baromètre

A propos du Boston Consulting Group (BCG)

Le BCG est un cabinet international de conseil en management et le leader mondial du conseil en stratégie d'entreprise. Nous travaillons avec des clients de tous les secteurs partout dans le monde pour identifier ensemble les meilleures opportunités, les aider à affronter leurs défis et faire évoluer leurs activités. A travers une approche personnalisée, nous leur apportons notre vision de la dynamique des entreprises et des marchés ainsi que notre expertise à chaque niveau de leur organisation. Nous leur garantissons ainsi un avantage concurrentiel durable, des organisations plus performantes et des résultats pérennes. Fondé en 1963, le BCG est une entreprise privée présente dans 46 pays avec 82 bureaux. Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/.

Press Release
Previous Page