Choose your location to get a site experience tailored for you.

Remember my region and language settings

Le Top 50 des entreprises les plus innovantes fait la part belle aux sociétés issues du numérique

Le Boston Consulting Group publie aujourd’hui la 12ème édition de son classement des 50 entreprises les plus innovantes en 2017. Si les Etats-Unis demeurent en tête du classement avec 28 entreprises, l'Allemagne arrive en deuxième position (8 entreprises). Dynamisée par ses entreprises digitales, la Chine fait son entrée sur le podium et partage ainsi la troisième marche avec la France et le Japon. Trois entreprises françaises conservent ainsi leur place dans ce classement : Orange (19ème), Axa (34ème) et Renault (40ème). Le rapport met en évidence l’existence d’un fossé grandissant entre les entreprises les plus innovantes et les autres.

PARIS—Cette nouvelle édition du rapport The Most Innovative Companies : Innovators Go All In on Digital met en avant l’importance toujours plus prégnante des technologies digitales au sein du processus d’innovation. En interrogeant plus de 1 000 responsables de l’innovation issus d’un grand nombre de pays et d’industries et en analysant la performance des entreprises, le Boston Consulting Group (BCG) a identifié les 50 entreprises les plus innovantes dans le monde.

Trois entreprises françaises conservent leur place au classement

Dans cette édition 2017 des entreprises les plus innovantes, la France compte trois sociétés. Le pays se classe donc derrière les Etats-Unis largement en tête avec 28 sociétés et l’Allemagne (8 sociétés). A la 19ème position, Orange est suivie par AXA qui apparait à la 34ème position et Renault en 40ème position.

L’innovation, une priorité pour 93% des responsables français

Si le nombre d’entreprises françaises demeure constant, leur positionnement progresse dans le classement. Une évolution encourageante pour la France où 93% des entreprises interrogées voient l’innovation et le développement de nouveaux produits comme une priorité (+8 points par rapport à 2016) contre 77% au niveau global (+1 point par rapport à 2016). Pour 70% des entreprises françaises interrogées, les investissements dédiés à l’innovation, à la R&D et au développement produit seront amenés à augmenter cette année. « En hausse de 19 points par rapport à l’année passée, cette progression est une manifestation tangible de l’optimisme ambiant » précise Hadi Zablit, Directeur Associé senior au BCG et coauteur du rapport.

La France partage sa troisième place au classement avec deux pays asiatiques : le Japon et la Chine. Les entreprises chinoises issues du numérique ont permis l’ascension du pays : Alibaba et Tencent rejoignent le classement, respectivement à la 10ème et 14ème position.

Les entreprises digitales confirment leur hégémonie

Cette douzième édition du classement souligne ainsi l’impact omniprésent et croissant des technologies digitales au sein du processus d’innovation des entreprises : Apple, Google, Microsoft, Amazon et Samsung figurent en tête de liste. Microsoft reprend ainsi place sur le podium qu’il a quitté en 2011.

Onze des cinquante entreprises – dont sept dans le top 10 – sont des entreprises « digital natives » c’est-à-dire issues du numérique. La plupart des autres entreprises figurant sur ce classement ont inclus des technologies digitales dans leur programme d’innovation. Le Top 10 intègre deux nouvelles sociétés issues du numérique cette année : le Groupe Alibaba, qui rejoint le top 50 pour la première fois, et Uber Technologies. Dans le top 20, Tencent fait son entrée, tandis qu’Airbnb, Cisco Systems, Orange et Marriott progressent significativement. Au total, ce sont 12 entreprises qui ont intégré pour la première fois ou réintégré le Top 50.

The Most Innovative Companies 2018: Innovators Go All In on Digital, montre que quatre aspects gagnent en importance chez les innovateurs forts : l’exploitation et la valorisation des données, l’adoption rapide des nouvelles technologies, la capacité à développer des produits et services mobiles et le développement d’interfaces digitales. Ainsi, 43% des innovateurs forts investissent activement dans l’exploitation et la valorisation des données contre 26% des innovateurs faibles. 42 % des innovateurs forts ont investis dans le mobile contre 16 % des innovateurs faibles. Quant à la conception digitale, ce sont 39 % des innovateurs forts contre 14 % des innovateurs faibles.

La menace d’une fracture digitale

Cette douzième édition du rapport pointe l’ouverture d’une fracture digitale, laquelle menace de s’étendre entre les pionniers et les autres. Si 79% des innovateurs forts ont totalement digitalisé leurs processus d’innovation seuls 29% des innovateurs faibles ont fait de même. Plus d’un tiers des répondants à l’enquête soulignent que les processus digitalisés apportent peu à leur entreprise pour l’instant – signe qu’ils n’ont pas encore su tirer parti des nouvelles possibilités.

Un avantage concurrentiel lié aux services plus qu’aux produits

« Les acteurs les plus lents en matière d’innovation digitale risquent de rester à la traîne de ceux qui ont investi plus tôt et de façon plus décisive », affirme Hadi Zablit, « l’avantage concurrentiel est de moins en moins lié aux produits et de plus en plus lié aux services associés au digital. Des offres actuelles de maintenance prédictive au futur Internet des objets, les stratégistes digitaux doivent explorer et maîtriser de nouveaux domaines de l’innovation. Avec la généralisation de technologies sophistiquées comme l’intelligence artificielle, les enjeux ne cessent de croître ».

Repenser l’organisation à l’heure du digital

Le BCG a sondé plus de 1 000 responsables de l’innovation à douze reprises depuis 2004 pour faire la lumière sur l’innovation. Cette édition révèle que les innovateurs forts investissent massivement dans le digital et repensent, dans le même temps, leurs organisations pour exploiter au mieux la vitesse du numérique. Outre les investissements technologiques, les innovateurs forts sont beaucoup plus susceptibles d’adopter des principes agiles sur le modèle des entreprises purement digitales. Huit innovateurs forts sur dix affirment être organisés autour d’équipes multidisciplinaires regroupant plusieurs expertises à la différence des sociétés organisées en silo. Chez les innovateurs faibles, seules 36 % des équipes sont co- localisées, 41 % ont en leur sein une représentation de toutes les fonctions pertinentes et 43 % disposent des profils d’employés présentant les compétences adéquates.

« Les technologies numériques soulèvent tous les grands défis de l’innovation : elles effacent les frontières, invitant par là-même occasion de nouveaux concurrents, accélèrent l’innovation et abaissent le coût à payer par de nouveaux concurrents pour s’installer sur le marché », déclare Hadi Zablit. « Les entreprises traditionnelles, quelle que soit leur taille, ne peuvent plus se contenter des processus traditionnels d’innovation, de R&D et de développement des produits. Le faire reviendrait à céder l’avantage concurrentiel aux acteurs disruptifs. Les entreprises doivent déterminer leur propre stratégie digitale et jouer au jeu de l’innovation en respectant les règles d’aujourd’hui ».

Méthodologie de l’étude

Le BCG a interrogé plus de 1 000 cadres dirigeants dans le monde issus de toutes les industries sur l'état de l'innovation. L’étude prend également en compte la performance des entreprises en matière de création de valeur pour l’actionnaire.

Contact

The Boston Consulting Group  
Claire Lebret
Media Relations

+33 6 07 46 63 25 

A propos du Boston Consulting Group (BCG)

Le BCG est un cabinet international de conseil en management et le leader mondial du conseil en stratégie d'entreprise. Nous travaillons avec des clients de tous les secteurs partout dans le monde pour identifier ensemble les meilleures opportunités, les aider à affronter leurs défis et faire évoluer leurs activités. A travers une approche personnalisée, nous leur apportons notre vision de la dynamique des entreprises et des marchés ainsi que notre expertise à chaque niveau de leur organisation. Nous leur garantissons ainsi un avantage concurrentiel durable, des organisations plus performantes et des résultats pérennes. Fondé en 1963, le BCG est une entreprise privée présente dans 50 pays avec 90 bureaux. Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/.

Press Release
Previous Page