Intelligence Artificielle : seule une entreprise française sur cinq a pris la mesure de cette nouvelle révolution technologique

Si la nouvelle révolution technologique que représentent l’Intelligence Artificielle (IA) et le machine learning est un levier majeur de compétitivité, toutes les entreprises n’ont pas le même degré d’avancement. Elles sont 32 % en Chine à avoir adopté l’IA dans leur processus quotidien contre 22% aux Etats-Unis et 20 % en France et en Allemagne.  Ces entreprises excellent dans trois dimensions : des cycles d'innovation courts, des équipes multifonctionnelles qui rompent les silos de l’entreprise, et un management agile et audacieux qui lance des projets sans étude détaillée préalable.  C’est le tableau que dresse la dernière étude internationale conduite par BCG GAMMA, l’entité du Boston Consulting Group (BCG) dédiée à l’IA. Intitulée Mind the (AI) Gap et réalisée auprès de 2 700 dirigeants, cette étude met en lumière les différences entre 7 pays - l’Allemagne, l’Autriche, la Chine, les Etats-Unis, la France, le Japon et la Suisse – et entre industries.

PARIS— Adoption de l’IA : 20 % des entreprises françaises ont adopté l’IA dans leurs processus quotidiens

Si en matière d’intelligence artificielle (IA) et de machine learning, les « first movers » vont disposer d’un fort avantage concurrentiel, les entreprises françaises semblent aujourd’hui mal positionnées. 20 % ont adopté l’IA dans leurs process quotidiens et 29 % sont en train de développer des initiatives pilotes.

32 % des entreprises chinoises ont déjà adopté l'IA dans leurs processus quotidiens, les autres s’étant plutôt concentrées sur des projets pilotes.

 « Investir dans l’IA est une nécessité pour les entreprises. Mais elles doivent le faire en passant outre leurs habitudes culturelles et mettre fin notamment au travail en silos. Quand la méthode agile s’applique à l’organisation, les résultats obtenus grâce à l’IA sont extrêmement rapides et ont un vrai impact business» explique Sylvain Duranton, Directeur monde de BCG GAMMA.

Des cycles d’innovation plus courts dynamisent le déploiement de l’IA

Un déploiement réussi de l’IA repose sur des cycles de lancement et d’apprentissage très rapides. Plus le cycle est long, plus le risque d'échouer est élevé. En France, en Allemagne ou au Japon, les entreprises ont un cycle d'innovation moyen compris entre 10 et 13 mois, contre 7,3 mois seulement pour la Chine. C’est une des raisons du creusement de l’écart avec ce pays.

Les entreprises technologiques, leaders dans l’adoption de l’IA

Les entreprises des secteurs de la technologie, de l’informatique, des médias et des télécommunications enregistrent la plus grande part « d’actives players » (71%)- entreprises qui ont intégré l’IA dans leurs processus quotidiens ou dans des projets pilotes. Le secteur de l’énergie arrive en deuxième position (67%), suivi par le secteur industriel (55%) et les services financiers (52%).

Au sein d’une même industrie, de grandes différences sont constatées. Par exemple, dans le secteur automobile connu pour sa forte adoption de l’IA, la part d’« active players » varie nettement : ils sont seulement 27% au Japon, contre environ 65% en Allemagne et en France.

Contrairement aux autres pays du panel pour lequel un secteur domine - le secteur de l’énergie aux Etats-Unis avec 73% d’ « active players » ou le secteur technologie & télécommunication en France avec 63% d’ « active players » - la position dominante de la Chine n’est pas influencée par un secteur en particulier puisque tous les secteurs comptent au moins 80 % d’«active players». 

Les managers doivent être audacieux et adapter leur culture d’entreprise pour devenir des « active players » de l’IA

L'IA modifie l’organisation des entreprises en profondeur. Les nouveaux défis qu’elle suscite nécessitent une vision audacieuse pour changer les méthodes de travail établies. Pourtant, travailler en silo semble toujours être la norme pour 71% des Français, 66% des Allemands, 72% des Américains et 50% des Chinois. Pour que l’IA soit couronnée de succès, cette méthode doit évoluer vers plus d’agilité. En effet, 41% des « active players » conduisent l'innovation en matière d'IA par le biais d'équipes multidisciplinaires, contre seulement 22% des « observateurs ».

«Le management a un rôle clé en matière de choix des sujets et de déploiement des solutions d’IA. Lorsque les dirigeants sont à la manœuvre et pilotent ces sujets, ces initiatives ont beaucoup plus de chances de réussir. C’est le gage ultime de succès » détaille Sylvain Duranton.

Méthodologie

L’étude a été réalisée en ligne par BCG GAMMA de septembre à octobre 2018 auprès de 2700 managers de 7 pays (Allemagne, Autriche, Chine, Etats-Unis, France, Japon et Suisse). Les répondants devaient avoir un minimum de connaissance des enjeux de l’IA et de son potentiel. Les managers interrogés étaient issus de petites et moyennes entreprises (inférieur à 250 employés) et de grands groupes (50 000 employés ou plus), tous secteurs confondus (grande consommation, énergie, finance, santé, industriel, technologique, télécommunications, secteur public).

Contact :

Alison Harry

Boston Consulting Group

+33 6 17 81 35 59 

A propos de BCG GAMMA

Lancé en 2015, BCG GAMMA est l’entité du Boston Consulting Group dédiée à l'Intelligence Artificielle. 450 data scientists, maîtrisant toutes les techniques d'analyse de données (data science, data engineering, optimisation, machine learning) construisent des solutions pour transformer radicalement la performance des plus grands groupes. Chez BCG GAMMA, nous croyons qu'un avantage concurrentiel existe à l'intersection de la data science, de la technologie, et du capital humain. Nos solutions agiles et alimentées par intelligence artificielle assurent une amélioration continue des performances de nos clients.

About Boston Consulting Group

Boston Consulting Group partners with leaders in business and society to tackle their most important challenges and capture their greatest opportunities. BCG was the pioneer in business strategy when it was founded in 1963. Today, we help clients with total transformation—inspiring complex change, enabling organizations to grow, building competitive advantage, and driving bottom-line impact.

To succeed, organizations must blend digital and human capabilities. Our diverse, global teams bring deep industry and functional expertise and a range of perspectives to spark change. BCG delivers solutions through leading-edge management consulting along with technology and design, corporate and digital ventures—and business purpose. We work in a uniquely collaborative model across the firm and throughout all levels of the client organization, generating results that allow our clients to thrive.

Press Releases