press-release-net-zero.jpg

Objectif Net Zéro : ce que pensent les dirigeants français

À l’occasion de la COP26, le BCG a mené une trentaine d’entretiens avec des dirigeants français* du CAC 40 pour comprendre leur état d’esprit et les nombreux chantiers en cours et à venir face au défi du changement climatique. Le BCG en a tiré un rapport intitulé Net Zéro, les grandes entreprises françaises en ordre de marche, qui leur donne la parole.

lire le rapport

À Paris – Le pacte de Glasgow a conclu une COP26 en demi-teinte du point de vue politique. Les entreprises, en revanche, ont su créer la surprise. Largement représentées, volontaires, elles ont noué à cette occasion de nombreuses coalitions susceptibles de faire progresser leurs chaînes de valeur. Dans les semaines qui ont précédé l’événement, le BCG a mené plus d’une trentaine d’entretiens avec des dirigeants de grandes entreprises françaises – ainsi que ceux de quelques autres parties prenantes - syndicats, ONG- afin de comprendre leur état d’esprit. Le rapport est par ailleurs préfacé par les Collectifs (un réseau de collectifs de salariés engagés pour accélérer la transition écologique de l’intérieur). Comment nos dirigeants appréhendent-ils cette urgence climatique ? Où en sont-ils des nombreux chantiers à mener sur ce front ? Quelles solutions esquissent-ils ? Ce nouveau rapport leur donne la parole.

La nécessité de se saisir de l’urgence climatique

La plupart des grandes entreprises françaises n’ont pas attendu la loi énergie-climat, promulguée en 2019 et qui fixe le cap vers la neutralité carbone en 2050, pour agir. Certaines de leurs initiatives remontent au début des années 2000. Aujourd’hui, 80% des entreprises du CAC 40 sont engagées dans une démarche Net Zéro fondée sur la science (SBTI). Mais toutes sentent que les attentes de leurs parties prenantes augmentent. Au-delà des menaces que fait peser le réchauffement sur l’économie en général et leur activité en particulier, elles voient aussi l’opportunité de croissance que représente pour elles la transition climatique. Conscientes que les efforts déjà entrepris étaient la partie la plus simple, elles se disent prêtes à passer la vitesse supérieure.

Une transformation d’une ampleur inédite

Elles mesurent cependant l’ampleur des transformations qui restent à mener. Leurs dirigeants sont unanimes : parvenir au Net Zéro en 2050, ce n’est pas prendre chaque chantier un par un, mais tout changer en même temps. Ils doivent ainsi faire évoluer les habitudes de leurs clients, les convaincre du bénéfice d’adopter des alternatives d’achat durables, voire les inciter à davantage de sobriété. Ils appellent en parallèle les pouvoirs publics à créer un cadre plus favorable à la transition.

« Que l’on parle du consommateur individuel, du client industriel ou encore de l’acheteur public qui représente 15% des émissions au niveau mondial, les entreprises ont un rôle à jouer pour faire évoluer les habitudes des clients. En France, 83 % des consommateurs se déclarent sensibles aux enjeux climatiques, mais ils se heurtent à de nombreux obstacles : le prix bien sûr mais aussi le manque d’alternatives ou encore le manque d’informations. Ils attendent que l’entreprise leur propose des solutions. » déclare Michel Fredeau, directeur associé senior au BCG et responsable au niveau mondial du sujet climat.

En parallèle, les dirigeants appellent les pouvoirs publics à établir un cadre réglementaire plus rigoureux pour assurer un pilotage optimal : certaines entreprises utilisent en effet aujourd’hui plus de huit standards en simultané. Enfin, selon les dirigeants interrogés, il est impératif de redéfinir les notions de performance en dépassant le clivage financier et extra-financier, tout en attirant et en formant les talents indispensables pour demain.

« Les entreprises gagnantes seront celles qui miseront sur la collaboration, l’agilité et la vitesse, estime Michel Frédeau. La collaboration tout d’abord, pour embarquer les fournisseurs, éduquer les clients, nouer de nouveaux partenariats. L’agilité ensuite en prenant des risques et en apprenant de leurs erreurs. La vitesse enfin, pour conserver un temps d’avance sur le marché et les régulations. »

Les entreprises françaises en ordre de marche

Les solutions émergent et les feuilles de route se dessinent. Leurs propos en attestent, les dirigeants français sont à la manœuvre et leurs organisations sont mobilisées. Les premiers leviers de décarbonation déjà disponibles commencent à être activés. Changer s’avère heureusement souvent moins cher et plus rapide qu’escompté. L’adoption du photovoltaïque a été 40 fois plus rapide que prévue en 2002 à un coût trois fois inférieur au scénario établi en 2008.

Si d’autres leviers de décarbonation demeurent onéreux, travailler avec toute la chaîne de valeur permet de lisser le coût. Sur une voiture facturée 30 000 euros, le surcoût lié à l’utilisation de matériaux Net Zéro pourrait ainsi représenter moins de 500 euros, soit 2% du prix.

Enfin, les dirigeants ont compris que la transition était un sport d’équipe. Les entreprises structurent leurs écosystèmes et cherchent à dépasser les logiques concurrentielles, notamment en termes d’innovation. Les modèles économiques évoluent. Et les investisseurs se mobilisent pour encourager la création de projets innovants. En définitive, les dirigeants interrogés par le BCG s’accordent sur un point : les entreprises françaises sont bien placées pour jouer un rôle moteur dans la course à la décarbonation de l’économie.

Liste des dirigeants interviewés* :  

Anne Rigail, DG Air France ; Anne-Sophie Le Lay, Secrétaire générale Air France et Air France-KLM ; Vincent Etchebehere, Directeur du développement durable et nouvelles mobilités Air France ; Philippe Poletti, Président du directoire Ardian France ; Candice Brenet, Responsable sustainability Ardian ; Guillaume Debrosse, DG Bonduelle ; Jean-Laurent Bonnafé, DG BNP Paribas ; Antoine Sire, Directeur de l’engagement d’entreprise BNP Paribas ; Eric Lombard, DG Caisse des Dépôts ; Nathalie Lhayani, Directrice de la politique durable Caisse des Dépôts ; Cyrille Vigneron, PDG Cartier ; Marc Prikazsky, PDG Ceva Santé Animale ; Philippe Portier, Secrétaire national CFDT ; Aurélie Seigne, Responsable du service économie et société CFDT ; Claire Martin, VP sustainability CMA CGM ; Bernard Charlès, Vice-président et directeur général Dassault Systèmes ; Jean-Bernard Lévy, PDG EDF ; Alexandre Perra, Directeur exécutif stratégie, RSE, innovation EDF ; Marianne Laigneau, Présidente du directoire Enedis ; Dominique Lagarde, DG adjoint stratégie Enedis ; Catherine Lescure, Directrice communication et RSE Enedis ; Christel Bories, PDG Eramet ; Virginie de Chassey, Directrice du développement durable Eramet ; Thierry Martel, DG Groupama ; Rémi Lorenzelli, Directeur stratégie et partenariats Groupama ; Romain Créteur, Responsable des données et des nouvelles lignes commerciales Groupama ; Thierry Blandinières, DG Invivo ; Marie-Claire Daveu, CSO Kering ; Sebastien Hua, Chargé de mission auprès du PDG Kering ; Benoît Coquart, DG Legrand ; Nicolas Hieronimus, DG L’Oréal ; Florent Menegaux, Président groupe Michelin ; Dominique Radal, VP sustainable performance & transformation Michelin ; Florence Jeantet, Managing director OP2B ; Frederic Stevenin, Managing director PAI Partners ; Cornelia Gomez, Directrice RSE PAI Partners ; Eric Ducournau, DG Pierre Fabre ; David Meneses, Directeur RSE Plastic Omnium ; Catherine Guillouard, PDG RATP ; Marie-Claude Dupuis, Directrice stratégie, innovation et développement RATP ; Luca de Meo, DG Renault ; Olivier Andriès, DG Safran ; Benoit Bazin, DG Saint Gobain ; Paul Hudson, DG Sanofi ; Mikael Lemarchand, Directeur de l’engagement social, territorial et environnemental SNCF ; Patrice Caine, PDG Thales ; Xavier Huillard, PDG Vinci ; André François-Poncet, Président du directoire Wendel ; Christine Anglade-Pirzadeh, Directrice de la communication et du développement durable Wendel ; Jérome Richard, Operating partner Wendel ; Véronique Andrieux, DG WWF France

Contact presse :

Audrey Marzouk
Marzouk.audrey@bcg.com
06 16 75 81 37

About Boston Consulting Group

Boston Consulting Group partners with leaders in business and society to tackle their most important challenges and capture their greatest opportunities. BCG was the pioneer in business strategy when it was founded in 1963. Today, we work closely with clients to embrace a transformational approach aimed at benefiting all stakeholders—empowering organizations to grow, build sustainable competitive advantage, and drive positive societal impact.
 
Our diverse, global teams bring deep industry and functional expertise and a range of perspectives that question the status quo and spark change. BCG delivers solutions through leading-edge management consulting, technology and design, and corporate and digital ventures. We work in a uniquely collaborative model across the firm and throughout all levels of the client organization, fueled by the goal of helping our clients thrive and enabling them to make the world a better place.

Press Releases