78-French-talents-plebiscite-a-hybrid-work-model-between-telework-and-return-to-the-office.jpg

78% des talents français plébiscitent un modèle de travail hybride – entre télétravail et retour au bureau

Lire le rapport

PARIS, le 31 mars 2021 – Les talents ne verront plus leur travail du même œil après la pandémie. A l’échelle internationale, 64% (78% en France) privilégient désormais un modèle hybride leur permettant de mêler bureau et télétravail. Telle est l’une des conclusions du second volet d’un sondage mené par BCG et Cadremploi auprès de 208 807 talents, issus de 190 pays dont plus de 5300 en France.

  • Le bureau n'est pas mort ! 78% des talents français plébiscitent un modèle hybride, mêlant télétravail et bureau.
  • Lorsqu’ils se projettent dans ce nouveau modèle, les talents français désirent passer plus de temps au bureau qu’à leur domicile : 63% des répondants français désirent bénéficier d’un maximum de 2 jours de télétravail par semaine (41% à l’international).
  • Au-delà du lieu de travail, la crise remet en question la journée de travail classique avec des horaires fixes. 80% des talents français souhaitent s'orienter vers un modèle flexible, leur permettant de choisir partiellement ou totalement leurs horaires (64% à l’international).
  • Le top 5 des facteurs d’attractivité professionnelle des talents français demeure inchangé vs 2018. On note toutefois une importance accrue accordée au contenu du poste et à l’intérêt des missions. Avec le télétravail, entretenir de bonnes relations avec son équipe et son manager reste crucial. La flexibilité permise par le télétravail - lieu et horaires - semble répondre au besoin d'équilibre vie professionnelle - vie personnelle.
  • Ces enseignements invitent à une remise en cause profonde des pratiques managériales et de l’organisation du travail. Un nouveau modèle de leadership est à faire émerger pour répondre à ces attentes et mettre en place de nouveaux modes de travail flexibles et agiles à l'échelle et de façon pérenne.

La flexibilité, une attente partagée par toutes les catégories professionnelles

Au bureau ou à domicile : où va-t-on travailler demain ?

En France, les changements observés sont profonds. Avant le premier confinement, 70% de nos concitoyens travaillaient sur site tous les jours et seuls 6% avaient adopté le télétravail à plein temps. Fin 2020, ils étaient 64% à télétravailler au moins un jour par semaine. Après la crise, ils sont 78% à aspirer à un modèle hybride leur permettant de mêler bureau et télétravail (64% au niveau mondial).

L’analyse du nombre de jours de télétravail désirés par semaine permet de nuancer ces résultats. Les talents français désirent passer plus de temps au bureau qu’à leur domicile : 63% souhaitent bénéficier d’un maximum de 2 jours de télétravail par semaine (41% au niveau international). Par ailleurs le « 100% télétravail » ne séduit que 9% des répondants Français, contre 24% dans le reste du monde.

Quand va-t-on travailler demain ?

Au-delà du lieu de travail, la pandémie a remis en question la journée de travail classique, avec des horaires fixes. Cela est tout particulièrement visible en France où 80% des talents se déclarent intéressés par la possibilité d’aménager leurs horaires de travail à leur convenance, (contre 64% dans le reste du monde).

« La Covid-19 a été un moment exceptionnel qui a remis en cause des pratiques et l’organisation du travail. Un retour en arrière semble peu probable », déclare Fanny Potier, directrice au bureau de Paris du Boston Consulting Group. « Les employés comme les managers ont constaté qu’une autre organisation, plus flexible, était possible. Les entreprises doivent maintenant tirer les leçons de ce qu'elles ont appris à marche forcée et proposer des solutions pérennes, pour répondre aux nouvelles attentes. »

L’intérêt du travail supplante la rémunération pour les talents français

Si le Top 5 des attentes des talents français demeure inchangé vs 2018, leur ordre évolue sous l’influence du télétravail et de la crise. L’intérêt des missions et de bonnes relations avec les collègues et les managers arrivent en tête de liste aujourd'hui. L’équilibre vie privée - vie professionnelle semble moins prioritaire dans un contexte où la prévalence du travail à domicile permet davantage de flexibilité.

En France, la rémunération n’arrive qu’en 7ème position alors qu’elle occupe la 4ème position des attentes au niveau international. Cette différence est probablement influencée par les aides mises en place par l’Etat français depuis le début de la crise.

« Au vu de la crise économique et existentielle que nous traversons, ce que nous tenions pour acquis apparaît désormais comme désirable », a déclaré Pierre Antebi, co-directeur du Réseau The Network et l'un des auteurs du rapport. « Durant une pandémie, les gens sont heureux d'avoir un emploi et un revenu stable. Dans le même temps, les bonnes relations avec les collègues et le souhait d’avoir une vie équilibrée demeurent cruciaux. Les employeurs doivent veiller à ce que ces besoins soient satisfaits, même dans des environnements de travail virtuels. »

Une remise en cause profonde des pratiques managériales

L’étude Decoding Global Ways of Working formule également des recommandations sur la manière dont les entreprises peuvent s'adapter aux nouvelles attentes des personnes. « L’enjeu consiste maintenant à ancrer durablement et de manière pérenne les nouvelles pratiques vertueuses qui ont émergé » précise Fanny Potier du BCG. Les auteurs mettent en avant la nécessité de développer de nouveaux modèles de leadership, mettant en particulier l’accent sur les managers intermédiaires souvent à bout de souffle. La crise a un peu revalorisé leur rôle mais selon une étude BCG, seul 12% des salariés français aspirent aujourd’hui à devenir manager.

Diversité et environnement : les consciences s’éveillent

Au-delà de la pandémie, de nombreux événements ont amené les candidats à prêter davantage attention aux valeurs véhiculées par les entreprises. En France, une personne sur deux déclare qu’elle n'accepterait pas une offre d'emploi venant d’une entreprise dont les politiques environnementales ne correspondraient pas à ses convictions personnelles.

Méthodologie :

Enquête menée auprès de 208 807 répondants dans 190 pays par le BCG et The Network – dont 5308 en France. Les répondants sont inscrits sur les sites de recherche d’emploi partenaire de The Network (Cadremploi en France).

Les données recueillies pour le rapport Decoding Global Talent donnent un aperçu des attitudes des travailleurs selon le sexe, l'âge, le niveau d'éducation, le niveau de compétences numériques et la position dans la hiérarchie des emplois. Ces données seront au cœur de deux autres rapports que le BCG et le réseau publieront dans les prochains mois. Le deuxième rapport se concentrera sur les nouveaux modèles de travail, et le troisième explorera les changements observés dans les attentes en matière de carrière.

A propos du Boston Consulting Group

BCG accompagne les dirigeants du monde entier (entreprises, Etats, ONGs etc.). Nous sommes à leurs côtés pour les aider à relever leurs plus grands défis. Créé en 1963, BCG a été le pionnier du conseil en stratégie. Aujourd'hui, nous aidons nos clients dans toutes leurs transformations afin d’accélérer leur croissance, renforcer leur avantage concurrentiel et générer un réel impact.

La réussite des organisations passe aujourd’hui par leur capacité à associer les meilleures ressources humaines et digitales. Nos équipes apportent une expertise industrielle et fonctionnelle approfondie à nos clients. BCG propose des solutions qui s’appuient sur du conseil de très haut niveau, du design, le déploiement de nouvelles technologies ou encore la création d'entreprises digitales- en respectant toujours la raison d’être des entreprises. Nous travaillons avec nos clients selon un modèle collaboratif unique, à tous les niveaux de l’organisation. Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/

A propos de Cadremploi

Cadremploi est le 1er site emploi privé pour les cadres en France. Cadremploi met tous les moyens en œuvre pour mettre en relation les cadres et les recruteurs qui partagent l’ambition d’être heureux. Véritable média de recrutement, Cadremploi propose aujourd’hui des milliers d’offres d’emploi, le dépôt de CV auprès de plus de 15 000 recruteurs, la création d’alertes e-mail, la recommandation d’offres en fonction de ses recherches et l’accès à des contenus de qualité pour mieux vivre sa carrière professionnelle (actualité de l’emploi, enquêtes, décryptages, conseils, podcasts, modèles de lettres,…). Tous les mois, 1 cadre français sur 2 visite Cadremploi (source MNR) et 7 offres d’emploi cadre sur 10 publiées en France le sont sur Cadremploi.

Contacts presse :

Lebret Claire
06 07 46 63 25
lebret.claire@bcg.com

Julie Busson
06 13 95 31 58
juliebusson@little-wing.fr

Press Releases