women-founders-of-startups-the-mix-in-the-creation-and-financing-of-startups-progressing-but-the-road-is-still-long.jpg

Femmes fondatrices de startups : la mixité dans la création et le financement des startups progresse, mais la route est encore longue

Download the report

Paris, le 03 mars 2021 - Dix ans après la loi Copé-Zimmermann et un an après la signature de la Charte SISTA x Conseil national du numérique (CNNum), le Boston Consulting Group publie avec SISTA et en partenariat avec le Conseil national du numérique la deuxième édition du baromètre sur les conditions d’accès au financement des femmes dirigeantes de startups.

Les actions initiées depuis un an par les fonds signataires de la Charte, aussi bien dans le cadre de leurs pratiques d’investissements que de recrutement, commencent à porter leurs fruits :

  • La part des startups fondées par des équipes féminines ou mixtes a augmenté de quatre points en un an pour atteindre 21% ;
  • L’écart moyen de financement s’est réduit de 8% entre les équipes fondatrices masculines et féminines ;
  • Les fonds signataires sont trois fois plus nombreux qu’en 2019 à prendre en compte le genre dans les dossiers d’investissements qui leur sont apportés.

Ces progrès sont à nuancer cependant car l’héritage de l’écosystème pèse encore lourdement : les investisseurs continuent de privilégier les startups fondées par des équipes 100% masculines. Ces dernières représentent plus de 90% des fonds levés en 2020.

UNE LÉGÈRE AUGMENTATION DE LA MIXITE AU SEIN DES EQUIPES FONDATRICES

La hausse du nombre de startups fondées par une équipe féminine ou mixte est principalement tirée par une mixité croissante au sein des équipes fondatrices :

14% des fondateurs privilégient une équipe mixte, soit trois points de plus qu’en 2019. C’est tout de même loin derrière les fondatrices, qui sont 75% à choisir une équipe mixte, soit 13 points de plus en un an.

Autre signe positif, l’écart de financement moyen s’est réduit de 8% en un an entre les équipes fondatrices masculines et féminines : les fondateurs reçoivent 2,3 fois plus de fonds que les fondatrices, contre 2,5 fois plus il y a un an. Cette tendance est surtout visible pour les premiers tours de financement mais s’estompe rapidement pour les séries ultérieures.

« L’éclaircie tient principalement à la progression dans la mixité des équipes. Pour les fondatrices qui font le choix de se lancer seule ou de s’associer à d’autres femmes uniquement, le pari est encore loin d’être gagné. Les investisseurs doivent prendre conscience du vivier essentiel que représentent les startups fondées ou co-fondées par des femmes. Elles rapportent 2,5 fois plus que celles fondées exclusivement par des hommes !» détaille Jessica Apotheker, Directrice associée au Boston Consulting Group et en charge de l’initiative Women@BCG au sein du cabinet de conseil à Paris.

DES EQUIPES FONDATRICES 100% MASCULINES TOUJOURS LARGEMENT SOUTENUES PAR LES INVESTISSEURS

Malgré ces progrès notables, un effet « stock » subsiste dans les pratiques de financement des fonds. Les équipes 100% masculines sont toujours largement plébiscitées par les investisseurs et comptent pour 84% des startups financées en 2020.

Les équipes fondatrices masculines représentent plus de 90% des montants totaux levés en 2020. Plus les montants sont importants, plus le constat s’aggrave. Les équipes fondatrices féminines ne comptent que pour 2% des levées de fonds entre 15 et 50 millions d’euros. Elles disparaissent ensuite des levées de fonds supérieures à 100 millions d’euros. Dans ces séries, 100% des fonds sont levés par des équipes fondatrices masculines.

Le poids de l’héritage de cet écosystème se retrouve aujourd’hui encore dans le fonctionnement même des acteurs. La moitié des principaux fonds français ne compte toujours aucune femme « partner » en 2020. Un long chemin reste à parcourir pour briser le plafond de verre et réduire les inégalités d’accès au financement des startups.

LES FONDS SIGNATAIRES PIONNIERS DU PROGRES

La signature de la Charte SISTA x CNNum, le 17 octobre 2019, est un engagement fort qui a contribué à un important changement de paradigme. Les 56 fonds signataires se sont saisis du sujet et ont ouvert la voie, initiant des actions concrètes en faveur de la parité.

Concrètement, des actions prises au cœur de leur stratégie d’investissement :

  • Ils sont trois fois plus nombreux qu’en 2019 à prendre en compte le genre dans l’intégralité des propositions d’investissements qui leur sont apportées ;
  • Près de 80% d’entre eux ont adopté des pratiques d’investissements plus inclusives et / ou fait rayonner les bonnes pratiques dans l’écosystème

Mais aussi au sein même des fonds :

  • Ils agissent en interne au niveau du recrutement : la part des femmes au sein de leurs équipes d’investissement est de 35%, soit plus deux points en un an ;
  • A ce rythme, la parité dans les équipes d’investissement pourrait être atteinte d’ici 2027 ;
  • Les fonds signataires comptent en moyenne 13% de femmes partners soit près de 50% de plus que la moyenne des principaux fonds français

« Un an après la signature de la charte Sista x CNNum nous sommes fières de constater que les actions initiées par les fonds signataires de la charte SISTA x CNNum en faveur de la parité commencent à porter leurs fruits.  Nous observons une amélioration de la mixité dans l'entreprenariat ainsi qu’une progression du financement des startups mixtes ou féminines. Près de 80% des fonds signataires ont adopté des pratiques d'investissements plus inclusives et/ou fait rayonner les bonnes pratiques dans l'écosystème. C’est encourageant même si beaucoup reste à faire pour réduire les écarts de financement entre femmes et hommes entrepreneurs qui restent beaucoup trop importants », affirme Tatiana Jama Entrepreneure Levia.ai, cofondatrice et coprésidente de SISTA.

Méthodologie

L’analyse du BCG a été réalisée à partir de deux sources :

  • La base de données Crunchbase sur les startups créées et financées sur les périodes 2019 et 2020.
  • Les réponses au questionnaire « SISTA x CNNum » administré aux fonds signataires de la charte SISTA x CNNum pour favoriser la mixité dans le numérique, publiée en octobre 2019. Ce questionnaire, administré entre mi-octobre et mi-novembre 2020 comporte 14 questions. Il a permis de collecter les réponses de 41 fonds signataires, représentant un portefeuille cumulé total de 2000+ startups.

À propos du Boston Consulting Group (BCG)

BCG accompagne les dirigeants du monde entier (entreprises, États, ONGs etc.). Nous sommes à leurs côtés pour les aider à relever leurs plus grands défis. Créé en 1963, BCG a été le pionnier du conseil en stratégie. Aujourd'hui, nous aidons nos clients dans toutes leurs transformations afin d’accélérer leur croissance, renforcer leur avantage concurrentiel et générer un réel impact.

La réussite des organisations passe aujourd’hui par leur capacité à associer les meilleures ressources humaines et digitales. Nos équipes apportent une expertise industrielle et fonctionnelle approfondie à nos clients. BCG propose des solutions qui s’appuient sur du conseil de très haut niveau, du design, le déploiement de nouvelles technologies ou encore la création d'entreprises digitales - en respectant toujours la raison d’être des entreprises. Nous travaillons avec nos clients selon un modèle collaboratif unique, à tous les niveaux de l’organisation. Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/.

À propos du Conseil national du numérique

Le Conseil national du numérique est une commission consultative indépendante, chargée d’interroger notre relation au numérique et de formaliser les problématiques qui y sont liées. Elle vise à mettre en partage les éléments utiles à la pensée et à la décision publique à l’échelle nationale et européenne. Il est composé d’un collège interdisciplinaire composé de 17 membres nommés par le Premier ministre et de 4 parlementaires nommés par les Présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale pour 2 ans. Il est placé auprès du Secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Ses statuts ont été modifiés par décret du 13 février 2021.

À propos de SISTA                                                                              

SISTA est un collectif de femmes entrepreneures et investisseures qui promeut plus de diversité dans l'économie numérique en encourageant notamment plus d’investissements dans les entreprises dirigées par les femmes. L’approche de SISTA est inédite en France. En partenariat avec toutes les parties prenantes de l'écosystème, le collectif co-construit des bonnes pratiques afin de lutter contre les biais inconscients et faire émerger une génération de leaders plus divers. Créé en décembre 2018 par Céline Lazorthes, Tatiana Jama et Valentine de Lasteyrie, le collectif est dirigé par Déborah Loye et son board est composé de Nathalie Balla (La Redoute & Relais Colis), Mercedes Erra (BETC - Havas Worldwide), Anne Lalou (La Web School Factory - Innovation Factory), Françoise Mercadal- Delasalles (CEO Credit du Nord) et Stéphane Pallez – (Française des Jeux).

Contact presse BCG:
Alison Harry
+33617813559
harry.alison@bcg.com

Contact presse SISTA:
Deborah Loye
+33623015204
deborah@wearesista.com

Contact presse CNNum :
Agathe Bougon
+33614874166
agathe.bougon@cnnumerique.fr

Press Releases