penurie-de-main-dœuvre.jpg

Pénurie de main-d’œuvre : Plus d’1/3 des travailleurs de terrain en France pourraient quitter leur emploi d’ici la fin de l’année

En France, 354 700 emplois étaient vacants au 1er trimestre 2022 selon la Dares. Une grande majorité d’entre eux sont des postes dits « de terrain », non éligibles au télétravail et pour lesquels les débats sur le travail hybride semblent bien théoriques.

Lire l'étude

Paris—En France, 354 700 emplois étaient vacants au 1er trimestre 2022 selon la Dares. Une grande majorité d’entre eux sont des postes dits « de terrain », non éligibles au télétravail et pour lesquels les débats sur le travail hybride semblent bien théoriques. A l’aube des congés d’été, ces chiffres vont prendre une réalité très tangible avec les perturbations anticipées dans les aéroports, les gares, la restauration et l’hôtellerie. Et la situation pourrait encore se dégrader selon une nouvelle étude du BCG intitulée « Why Deskless Workers Are Leaving—and How to Win Them Back », basée sur une enquête réalisée auprès de 7000 travailleurs de terrain (deskless workers) dans sept pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Australie, Inde et Japon).

Le terme « deskless workers » désigne les travailleurs qui doivent être physiquement présents pour exercer leur métier et n’ont par conséquent pas la possibilité de télétravailler, à l’instar des chauffeurs, coiffeurs, infirmiers, ouvriers etc. Ils représentent 75% à 80% de la masse salariale des pays analysés.

En voici les principaux messages :

  • En France, plus d’un tiers des travailleurs de terrain (34%) pourraient quitter leur emploi dans les six prochains mois. Ce chiffre grimpe à 54% pour la génération Z. Les secteurs de la distribution et de la consommation sont les plus à risque (42% d’intentions de départ).
  • Si la tendance est globale, il convient de noter que la France se situe en dessous de la moyenne internationale (3 pts en dessous de la moyenne globale), en ligne avec les Etats-Unis et de l’Allemagne (33%). A contrario, le Japon (42%) et le Royaume-Uni (41%) présentent les taux les plus élevés du panel. Le risque de départ pour la génération Z est cependant plus élevé en France que la moyenne du panel (54% vs. 48%).
  • Le manque d’évolution professionnelle, 1ère cause des départs : en France, 48% des répondants soulignent le manque d’évolution de carrière comme la principale raison de leur potentiel départ. L’équilibre vie personnelle-vie professionnelle arrive en 2ème position (23%), suivi de près par le salaire (22%), le manque de flexibilité (17%) et de reconnaissance (15%). Ce classement diffère de la moyenne internationale. Si le manque de perspectives d’évolution occupe également la 1ère place (41%), le salaire est en 2ème position (30%, +8pts vs. France) tandis que l’équilibre vie personnelle-vie professionnelle arrive seulement en 4ème position (22%), derrière le manque de flexibilité (28%) et devant le manque de satisfaction dans leur emploi (15%).
  • Une menace à convertir en opportunité : les employeurs qui prennent mieux en considération les besoins de leurs collaborateurs de terrain ont huit fois plus de chances de les retenir pendant au moins deux ans. Ce constat invite les entreprises à réfléchir différemment, à élargir la réflexion sur la proposition de valeur pour leurs collaborateurs au-delà du salaire ou du travail hybride et à innover pour retenir leur force de travail en investissant par exemple dans la formation, le développement de carrière et en proposant davantage de flexibilité à leurs collaborateurs.

Contact Presse

BCG :
Lebret Claire
lebret.claire@bcg.com
06 07 46 63 25

À propos du Boston Consulting Group (BCG)

BCG accompagne les dirigeants du monde entier (entreprises, États, ONGs etc.). Nous sommes à leurs côtés pour les aider à relever leurs plus grands défis. Créé en 1963, BCG a été le pionnier du conseil en stratégie. Aujourd'hui, nous aidons nos clients dans toutes leurs transformations afin d’accélérer leur croissance, renforcer leur avantage concurrentiel et générer un réel impact.

La réussite des organisations passe aujourd’hui par leur capacité à associer les meilleures ressources humaines et digitales. Nos équipes apportent une expertise industrielle et fonctionnelle approfondie à nos clients. BCG propose des solutions qui s’appuient sur du conseil de très haut niveau, du design, le déploiement de nouvelles technologies ou encore la création d'entreprises digitales - en respectant toujours la raison d’être des entreprises. Nous travaillons avec nos clients selon un modèle collaboratif unique, à tous les niveaux de l’organisation.

Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/.

Press Releases