Lithium - au moins 24% de la demande non pourvue à horizon 2035 | Rectangle

Lithium : au moins 24% de la demande non pourvue à horizon 2035

Paris—Alors que la crise des semi-conducteurs entrave toujours une grande partie de l’industrie automobile, une autre pénurie – celle du lithium – se profile. Ce dernier est indispensable à la fabrication de batteries pour les véhicules électriques, qui représenteront 59% des ventes mondiales en 2035 selon les projections du BCG. Boosté par les ventes de voitures électriques, le prix du lithium a plus que décuplé au cours des deux dernières années.

Si l’offre en lithium devrait pouvoir répondre à la demande jusqu’en 2025 environ (voire 2030 en développant le recyclage), il faut s’attendre, au-delà de cette limite, à des pénuries chroniques susceptibles de retarder la transition énergétique, selon une étude BCG intitulée « The Lithium Supply Crunch Doesn’t Have to Stall Electric Cars ».

Une crise d’approvisionnement en lithium à venir :

  • En 2030, l'offre de lithium devrait être inférieure d'environ 4 % à la demande attendue, soit environ 100 000 tonnes d'équivalent de carbonate de lithium (la forme transformée du lithium brut). Et ce, même si l’industrie met en œuvre tous les nouveaux projets d’extraction considérés aujourd’hui comme « possibles ».
  • D’ici à 2035, ce déficit devrait atteindre au moins 1.1 million de tonnes, soit 24% de moins que la demande prévue.

Une chaîne d’approvisionnement vulnérable. Deux facteurs expliquent le risque de pénurie :

  • L’impact environnemental : l’extraction de lithium peut présenter un certain nombre de dangers pour l’environnement (contamination des sols, des eaux souterraines et une forte utilisation d’eau). Par conséquent, certains projets d’extraction ont rencontré de fortes oppositions au Portugal, en Serbie et aux Etats-Unis.
  • Une concentration du processus de raffinage dans quelques pays : le Chili exporte 66 % de l’approvisionnement mondial en carbonate de lithium tandis que la Chine représente plus de 50% des exportations mondiales d’hydroxyde de lithium. Cette très forte concentration pourrait mettre en péril l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des batteries, en cas d’évènements géopolitiques, catastrophes naturelles ou d’une autre pandémie.

Prévenir le risque de pénurie nécessite une action coordonnée des mineurs, fabricants de batteries, constructeurs automobiles, des gouvernements et des institutions financières. BCG estime que trois grands types de mesures sont indispensables :

  • Généraliser les meilleures pratiques en termes d’impact environnemental, comme l’extraction directe de lithium (DLE) qui réduit la contamination des sols et l’utilisation d’eau et d’énergies fossiles.
  • Travailler en écosystème pour démultiplier les capacités de transformation, et notamment dans les pays d’extraction minière.
  • Garantir des revenus équitables aux parties prenantes des pays de production.

Contact Presse :

BCG
Mayoussier Laure
laure.mayoussier@bcg.com
07 84 58 22 69

À PROPOS DU BOSTON CONSULTING GROUP (BCG)

BCG accompagne les dirigeants du monde entier (entreprises, Etats, ONGs etc.). Nous sommes à leurs côtés pour les aider à relever leurs plus grands défis. Créé en 1963, BCG a été le pionnier du conseil en stratégie. Aujourd'hui, nous aidons nos clients dans toutes leurs transformations afin d’accélérer leur croissance, renforcer leur avantage concurrentiel et générer un réel impact.

La réussite des organisations passe aujourd’hui par leur capacité à associer les meilleures ressources humaines et digitales. Nos équipes apportent une expertise industrielle et fonctionnelle approfondie à nos clients. BCG propose des solutions qui s’appuient sur du conseil de très haut niveau, du design, le déploiement de nouvelles technologies ou encore la création d'entreprises digitales- en respectant toujours la raison d’être des entreprises. Nous travaillons avec nos clients selon un modèle collaboratif unique, à tous les niveaux de l’organisation. Plus d'informations sur http://www.bcg.fr/.

Press Releases