La transition vers les énergies renouvelables doit être trois plus rapide que toutes les précédentes transitions énergétiques

LIRE LE RAPPORT

Pour atteindre les objectifs Net Zero fixés par l’Agence internationale de l’énergie, la transition vers les énergies renouvelables doit se produire environ trois fois plus rapidement que toutes les transitions énergétiques précédentes. C’est l’une des principales conclusions d’une récente étude du BCG, intitulée “A Blueprint for the Energy Transition“.

Dans le détail :

  • L'adoption du charbon s'est étalée sur environ cinq décennies, et le passage du charbon au pétrole a nécessité plus de trois décennies. Afin de limiter le réchauffement climatique à 1.5 degré (scénario AIE), les sources d'énergies renouvelables devront atteindre des parts de marché maximales équivalentes à celles du charbon (55%) et du pétrole (41%) environ trois fois plus rapidement. L'objectif étant d'augmenter la part des énergies renouvelables de 12% en 2020 à 70% d’ici 2050, ce qui présente donc des enjeux majeurs d’exécution et d’organisation des filières.
  • Au-delà des enjeux opérationnels, les enjeux de financement et d’adaptation des cadres régulatoires sont également majeurs. En effet, bien que la plupart des outils nécessaires pour décarboner le système énergétique soit déjà disponible, il existe un déficit d'investissements de 18 000 milliards de dollars sur les 37 000 milliards nécessaires pour financer la transition d’ici 2030, en particulier dans le réseau électrique, le solaire et l’éolien.

Contact presse:

Laure Mayoussier
+33 (7) 84582269